Et si on parlait salaires ?

Et si on parlait salaires ?

Avec une inflation prévue autour de 2 % en 2021, la question de la hausse des salaires devient une priorité afin de garantir le pouvoir d’achat du personnel.
Le lancement de la Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires et les conditions de travail, plus communément appelée NAO, est prévu (normalement) mi-octobre.

Lors des NAO, le Cirad, avec le statut particulier d’EPIC, est contraint par la RMPP (Rémunération Moyenne du Personnel en Place) qui est fixée par ses tutelles. D’année en année, le personnel du Cirad, régi fort heureusement par notre grille salariale, perd en pouvoir d’achat. La RMPP est trop faible pour faire évoluer sérieusement la valeur du point. Nous avons même cru un moment que le Cirad pourrait bénéficier d’une enveloppe RMPP supplémentaire dans le cadre de la LPPR (Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche).

Mais ce n’est pas parce que cette marge de manœuvre est limitée que la CFDT va laisser tomber cette négociation.

La CFDT a plus d’une dizaine de propositions à porter dans le cadre de ces discussions avec la direction générale du Cirad sans que celles-ci ne représentent des coûts qui entrent en compte dans la masse salariale (octroi de jours de congés supplémentaires, passage aux 32h sans perte de rémunération, passage à la semaine de 4 jours, augmentation de la valeur faciale des tickets restaurants, augmentation de la part patronale des restaurants d’entreprise, augmentation des ASC, subvention pour l’achat d’équipement de mobilier pour améliorer les conditions de télétravail, amélioration de la couverture santé prévoyance sans augmentation des cotisations pour les salariés, participation financière au développement des déplacements doux tels que vélos électriques, trottinettes, transports en commun, etc… ).

Nos propositions sont sérieuses, et avec les bons résultats économiques de 2020 et 2021, la direction a aujourd’hui la capacité d’en accepter plusieurs afin de reconnaître la loyauté et les efforts constants du personnel pour contribuer aux ressources propres de l’établissement. Si nous n’en obtenons aucune, c’est que la Direction du Cirad n’est pas engagée auprès du personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.