La retraite, rien n’est joué d’avance !

La retraite, rien n’est joué d’avance !

La réforme des retraites imposée par le gouvernement, qui n’a de réforme que le nom, est porteuse d’une aggravation des inégalités, d’une restriction des possibilités de choix des salariés, sans pour autant garantir la pérennité du système.

La CFDT appelle tous les salariés du Cirad à se mobiliser le mardi 7 septembre 2010 contre ce projet de loi qui passera à l’automne au Parlement. Rien n’est joué d’avance !

La CFDT défend un projet alternatif, compréhensible et financé de façon équitable et durable pour redonner confiance en l’avenir. Cliquez ici pour en savoir plus : Réforme des retraites vue par la CFDT

A la CFDT du Cirad, on voit le projet de loi tel qu’il est actuellement comme injuste !

  • Il pénalise les salariés qui ont commencé à travailler jeune (50% des nouveaux retraités actuels)
  • Il pénalise les salariés qui sont au chômage au moment de prendre leur retraite (6 français sur 10 !)
  • Il ne prend pas en compte le travail pénible, sauf ceux frappés d’une invalidité avant la retraite (la belle affaire!), et néglige l’espérance de vie réduite liée à la pénibilité du travail !
  • Il pénalise les salariés ayant des carrières incomplètes, ce qui touche plus particulièrement les femmes
  • Il pénalise les polypensionnés (salariés ayant cotisé à plusieurs régime de retraite, soit 40% des nouveau retraités)

Le projet de loi tel qu’il est actuellement est également brutal !

  • Recul des bornes d’âge de 4 mois par année civile entre 2011 et 2016
  • Augmentation d’un trimestre dès 2013 pour avoir une retraite à taux plein

Le projet de loi tel qu’il est actuellement est réellement inefficace !

  • Ce projet de loi ne vise que le court terme. L’équilibre n’est assuré qu’en transférant les charges vers l’assurance-chômage et l’assurance maladie
  • Rien n’est prévu pour équilibrer les retraites au-delà de 2018 !
  • Ce projet ne répond pas à la situation de l’emploi car il ignore les questions fondamentales des conditions de travail et des aménagements de fin de carrière

Le projet de loi tel qu’il est actuellement est en plus inéquitable !

  • La crise financière a eu un impact direct sur l’emploi et donc sur le financement des retraites. Or, ce sont les salariés qui prennent en charge 85% de l’effort financier pour compenser les effets de la crise
  • Le recours à la fiscalité sur les revenus des capitaux et hauts revenus est symbolique : seulement 15 % des financements.
  • Les jeunes générations devront compenser le siphonnage du Fonds de réserve des retraites organisé par ce projet de loi, fond alimenté depuis plus de 11 ans et qui était destiné à faire face à l’arrivée à la retraite des générations nombreuses du papy-boom.

Alors, préparez-vous à la journée du 7 septembre 2010, pour manifester contre cette pseudo réforme des retraites.
Nous, on y sera !

Les adhérents de la CFDT du Cirad