Auteur/autrice : Les délégué.e.s Syndicaux CFDT-Cirad

Ne perdez pas vos heures DIF !

Le 30 juin, c’est le dernier jour reporter vos heures DIF sur votre compte formation.

en effet, le 30 juin prochain toutes les heures DIF (Droit individuel à la formation) non utilisées et encore disponibles s’annuleront automatiquement. Pour les conserver et pouvoir en bénéficier, vous devez les transférer sur le portail ou l’application mobile Mon Compte formation.

C’est à vous de faire la démarche. N’oubliez pas qu’il faut récupérer une attestation du service formation du Cirad si vous ne l’avez pas, alors n’attendez pas le dernier moment !

Non, les expatrié·e·s qui viennent travailler au Cirad à Montpellier l’été ne sont pas en vacances !

Dans une récente communication en direction des expatrié·e·s, la Direction générale indique que la durée de mission à Montpellier sera cet été d’une durée maximale de 15 jours. Par cette annonce, la Direction générale laisse penser que les expatrié·e·s confondent vacances et travail quand ils·elles viennent sur site.

(suite…)

Égalité professionnelle : il est temps de passer la seconde au Cirad !​​​

La CFDT reconnaît des efforts au sujet des recrutements récents de directrices au Cirad, et la future nomination d’Élisabeth Claverie de Saint-Martin est un message fort des tutelles. Mais à ce jour, le Cirad accumule les retards en termes d’égalité professionnelle et, comme nous, les tutelles ne s’y trompent pas. Les récentes nominations de femmes à des postes de direction ne sont que quelques arbres qui cachent la forêt.

La CFDT regrette que la féminisation des emplois de responsables au Cirad se limite majoritairement au niveau de la direction générale et s’effectue trop souvent par des recrutements en externe. En effet, dans ce mouvement positif, les directions d’unités de recherche sont le plus souvent oubliées et la CFDT constate que la promotion en interne des femmes à des postes de responsabilité des et dans les unités est clairement insuffisante.

La CFDT considère qu’il devient nécessaire aujourd’hui de faire avancer rapidement ce dossier et ne pas attendre “le ruissellement”.

Nous souhaitons aujourd’hui que la question de la discrimination positive, des quotas, des binômes managériaux alternants soit mise sur la table : la CFDT demande l’ouverture de nouvelles négociations sur le sujet de l’égalité professionnelle.

Accord sur la mobilité géographique: c’est insuffisant !

La CFDT-Cirad ne signe pas l’accord proposé par la Direction concernant le premier volet de la mobilité géographique

Nous avons eu l’occasion de beaucoup communiquer sur la négociation pour réformer la mobilité géographique. L’accord proposé par la Direction générale a été soumis à l’approbation des adhérent·e·s de la CFDT et il a été rejeté fortement lors de la consultation que nous avons organisée.

Le contenu de l’accord n’atteint pas les objectifs initiaux de cette négociation, c’est-à-dire un accord intégrant toutes les dimensions de l’expatriation. En effet, il repousse à plus tard les négociations relatives à la simplification des procédures qui sont légitimement attendues par les expatrié·e·s du Cirad, et ceci sans aucune garantie de pouvoir aboutir favorablement. De plus, cet accord a été construit sur des chiffres et des doctrines pré-covid. A aucun moment ,il ne prend en compte le fait nous allons vivre dans un monde en pleine mutation face à la crise sanitaire : aucune analyse de fond n’a pu être faite sur l’avenir même de la mobilité à l’étranger, ni même simplement sur les objectifs du nombre d’expatrié·e·s que le Cirad vise.
Sur ce dossier nous avions une obligation de faire mieux (que ce que les tutelles avaient demandé), et la Direction générale, comme les 3 autres organisations syndicales, se sont contentées de rester au milieu du gué.

Retrouvez l’analyse par les négociateurs CFDT de l’accord proposé.

Tous les salarié·e·s rattaché·e·s dans un DROM y ont droit, même les allocataires de recherche, et ceci rétrospectivement

Bien que la convention unique prévoit l’octroi de l’Indemnité outre-mer à tous·tes les salarié·e·s rattaché·e·s dans un DROM depuis maintenant plusieurs années, la direction ne l’appliquait pas aux salarié·e·s en CDD Allocataire·trice de Recherche (les “thésard·e·s” Cirad) rattaché·e·s dans un DROM… Aujourd’hui, c’est corrigé depuis le 1er janvier 2021, mais sans que les salarié·e·s concerné·e·s en soient informé·e·s, des fois qu’ils demandent la rétroactivité depuis le début de leur contrat… Sur un malentendu, cela aurait pu marcher. La CFDT, par substitution des salarié·e·s comme le permet la loi, a demandé à la Direction générale l’application de la rétroactivité au début des contrats pour tous les salarié·e·s concerné·e·s encore sous contrat Cirad à la date du 21 mai 2021, et rattaché·e·s dans un DROM.
La CFDT portera sans faillir cette demande jusqu’à l’obtention du résultat escompté.

La prochaine étape sera de faire changer les lignes pour les allocataires affecté·e·s à l’étranger ainsi que pour le montant de leurs Indemnités de Sujétion en mission.